#20 Compétition – Qualifications 2018 : Entre angoisse de la 1ère compétition et rêve de finale!

Les qualifications pour le championnat de France de Cheerleading, c’est l’étape à ne pas rater pour espérer atteindre son rêve de finale ! C’est aussi une étape très stressante, surtout pour les sportifs qui font face à leur 1ère compétition de l’année mais aussi pour les clubs organisateurs qui font tout pour assurer l’organisation de ce grand show qui doit être orchestré d’une main de maître.

En effet, entre l’arrivée des équipes, la répartition des vestiaires, la fourmilière de cheerleaders qui s’entraînent en passant d’un tapis à un autre et l’arrivée des spectateurs, c’est un peu la folie. Ah et on oublie : les problèmes de musique, la sécurité et les médecins qui gèrent les blessures, les émotions fortes qui rythment la journée, ainsi que la coordination avec les juges afin de leur faciliter le travail – c’est un parie fou pour les clubs organisateurs mais aussi une grosse victoire en fin de journée qui se doit d’être applaudie.

Pour cet article, nous sommes rentrés en contact avec 4 personnes : un sportif, un coach, un club organisateur et un juge afin de revenir sur certaines journées de qualifications. 

Voici la question que nous leur avons posée :

Peux-tu revenir sur ta journée de qualification ? (Ambiance de la compétition, tes attentes/espoirs, un moment de stress/de peur, ton plus beau souvenir, et tout ce que tu aimerais raconter/dire)

  • Avis sportif : Albane (Athlète Duchess – Flyer) en Zone E

C’était la première fois que je participais à une compétition. J’avais tellement hâte d’y être mais en même temps j’appréhendais beaucoup. J‘avais peur que notre équipe ne soit pas qualifiée et que l’ensemble des efforts que nous avions pu investir au cours de l’année soit inutiles. Étant notre seule compétition de l’année, je sais que j’aurais été vraiment déçue de ne pas être qualifiée.

L’ambiance était incroyable. Toutes les équipes s’encourageaient entre elles et dès lors qu’un stunt tombait, la foule criait encore plus.

Une fois notre prestation achevée, je savais que nous avions fait une routine presque parfaite, et comme toute la pression que j’accumulais depuis des mois était redescendue, j’ai pleuré de joie.

Il y a aussi eu le moment des résultats, les juges appelaient chaque équipe, en commençant par la dernière place. Je fermais les yeux, et me disais « pas nous » à chaque annoncement. Notre équipe n’avait toujours pas été appelée et il ne restait que 2 équipes. Ils appellent la 2e place… et on apprend que nous sommes premières ! J’ai crié et j’ai pleuré encore une fois. C’était un moment tellement incroyable. J’aimerais vraiment pouvoir revivre cela !

Pour résumer les qualifications furent pour moi un moment incroyable que je n’oublierai jamais.

  • Avis coach : Camille (Cheer Unit) en Zone A

Après plusieurs années en tant qu’athlètes chez les Cheer Excess, Lola et moi (Camille), avons décidé d’ouvrir notre club de cheer afin de transmettre notre passion. Ce fut un défi de taille de passer sur le banc en tant que coaches. Nous avons recruté 24 filles de 11 à 22 ans qui n’avaient jamais pratiqué le Cheerleading avant. Depuis le mois de septembre, elles ont travaillé dur afin d’apprendre toutes les bases et de présenter une routine de niveau 1.

Nous avons décidé de créer une routine « AllStar », à l’américaine, en essayant de la rythmer au maximum. La compétition de qualification de la Zone A était donc leur toute première compétition de Cheerleading.

Les filles appréhendaient cette journée car elles n’avaient jamais fréquenté le milieu du cheer. Au final, elles ont adoré et se sont mélangées avec tous les athlètes et ont encouragé les autres équipes en chantant leurs scands. Pendant leur passage, elles se sont amusées et ont pris un réel plaisir à performer. Malgré tout, le stress à pris le dessus pendant la seconde partie de la routine et des stunts sont tombés. Elles étaient très déçues mais, au final, elles n’ont retenu que la bonne ambiance de la compétition et ont hâte de monter à nouveau sur le praticable. Elles sont très motivées, ce qui est très encourageant pour nous en tant que coaches.

Pour nous, ce fut très étrange de s’assoir sur le banc et de ne pas monter sur le praticable. Le stress est toujours présent mais différent. On avait assez peur car pour nous aussi, c’était notre première fois en tant qu’entraineurs et une fois que les filles sont sur le praticable nous ne sommes plus en contrôle de rien ce qui est assez frustrant. On a adoré retrouver des anciens coéquipiers et les voir, eux aussi, coacher leurs équipes. Mais nous avons également remarqué qu’il y avait de moins en moins de clubs présents et que le public n’était pas aussi entraînant qu’avant. Mais dans l’ensemble ce fut une journée très enrichissante et nous sommes ravies d’avoir pu faire découvrir ce monde à nos athlètes.

  • Avis club organisateur : Pau Cheer en Zone D

Pour se préparer à la compétition, en plus de ses entraînements, le club a organisé des camps avec des coachs internationaux pendant les vacances
Le jour de la compétition, l’ambiance était sympa. On ressent bien l’esprit de compétition mais tout le monde s’encourage et arrive à créer des liens. Nos objectifs étaient simplement être fier de soi en sortant du praticable et de ne rien avoir à regretter après les 3min de passage.
Qui dit compétition, dit aussi stress! Notre top : les entraînements avants le jour J & l’attente dans le couloir avant de rentrer sur le praticable ! 
Nos plus beaux souvenirs sont les résultats & les routines sur le praticable de compétition. Nous sommes très fiers du travail accompli par nos athlètes, 3 beaux podiums pour nos équipes !

On attend la finale avec impatiente, on a hâte de montrer nos routines comme tout le club est qualifié, ainsi que de voir les routines des autres clubs et partager une belle journée avec tout le monde

  • Avis juge : Karen Cappiello – Responsable juge France, Membre du CNA (Comité National d’Arbitrage) & Membre du Bureau FFFA

Karen - Article qualifs
Karen à la Zone E // Source : Francis Lecat

Les panels de juges pour les championnats de zone sont constitués par le pôle jugement. Ils sont composés de 3 ou 4 juges fédéraux et les juges clubs sur chaque zone. Cette année, j’ai eu la chance de juger 4 des 5 zones : Pau, Liévin, Serris et Dijon. Chaque poule a sa spécificité :

  • Pau avec leur public très présent et enthousiaste
  • Un superbe esprit entre les équipes à Lievin
  • La neige et le froid au rendez-vous à Serris
  • L’esprit familial à Dijon

Les clubs, et évidemment les coaches, ont cette année joué le jeu en matchant dans les catégories correspondant à leur niveau. Donc, pour certaines zones, la compétition a été rude et très disputée. J’ai noté, ainsi que le pôle jugement, que l’utilisation des partner stunts a été plus présente dans les routines. Hâte de voir les progrès en finale.


CoeurMerci au club ABCVE Dragons qui organisait les qualifications de la zone A pour la 8ème fois cette année. Merci au club Dijon Cheer qui a organisé les qualifications de la zone B. Merci au club des Canons Girls qui a organisé les qualifications de la zone C. Merci au club Pau Cheer qui a organisé les qualifications de la zone D et qui a déjà accueilli les qualifs à 4 reprises, ainsi que la finale en 2016. Merci au club des Canadian’s Poppys qui a organisé les qualifications de la zone E, leur première organisation de qualifs ! Merci bien sûr aussi aux coachs, athlètes, parents à fond dans les gradins, ainsi qu’aux juges : fédéraux & clubs pour leur temps et investissement !


Bonne chance à tous pour la Finale des championnats de Cheerleading 2018 ! 

Laisser un commentaire